Consultez la liste de nos membres ouverts ou fermés

Cantons-de-l’Est, Montréal, Montérégie

Les voies de la mémoire

Le sud-ouest du Québec, incluant la région de Montréal, a longtemps été une importante voie de passage pour les nomades autochtones. Les Mohawks sont encore aujourd’hui les acteurs de la grande histoire des Autochtones dans ces régions. 

Au temps de la Nouvelle-France, les colons appelaient « Agniers » les membres de ce peuple, aujourd’hui seuls représentants, avec les Hurons-Wendat, de la famille linguistique iroquoienne au Québec. Au sud du village iroquois d'Hochelaga, où sera fondé Montréal, la Montérégie et les Cantons-de-l’Est étaient alors d’importants lieux de transit et d’échanges. De nos jours, trois communautés mohawks maintiennent bien vivante l’identité iroquoise à travers de grandes fêtes traditionnelles, dont les célèbres pow-wow, qui se tiennent chaque année, ou encore les célébrations de la terre et de l’eau. Akwesasne, Kahnawake et Kanesatake sont les trois communautés où apprécier la vitalité de la culture mohawk, deuxième plus populeuse des Nations autochtones du Québec.

Découvrez les entreprises

Les communautés

Akwesasne

Fondée au milieu du 18e siècle par des familles mohawks, cette large communauté de 14 000 personnes vit à cheval sur la limite de l’Ontario et l’État de New York en Montérégie. La communauté à la riche histoire a été pionnière en fondant le premier système juridique autochtone.

Kahnawake

La communauté mohawk Kahnawake, qui signifie place of rapids est située sur la Rive-Sud du fleuve Saint-Laurent. Elle comprend trois lieux historiques nationaux du Canada et les deux langues parlées sont l’anglais et le mohawk.

Kanesatake

À la confluence de la rivière des Outaouais et du lac Deux-Montagnes, enclavé dans la ville d’Oka, se trouve la petite communauté mohawk Kanesatake. Elle est composée de plus de 2000 personnes, dont 1350 sur la communauté.