Consultez la liste de nos membres ouverts ou fermés

Wemotaci

Dans cette communauté atikamekw, l’économie locale est basée sur l’art et l’artisanat, la foresterie, les pourvoiries et le piégeage. Il y a avait d’ailleurs autrefois des postes de traite de fourrure, notamment par la compagnie de la Baie-d’Hudson. La majorité de la communauté a encore l’Atikamekw comme langue maternelle, la langue autochtone la plus parlée encore au Québec.